“Kitchen Bazar” c’est le nom de notre projet. Vous trouvez que c’est un drôle de nom ? Nous on le trouve amusant. C’est de l’anglais et on pourrait le traduire par “le bazar dans la cuisine”. Alors avec un peu d’imagination, on peut trouver ce qui se cache derrière ces deux mots pour savoir ce que nous allons découvrir au cours de cette année.

Kitchen Bazar c’est le nom d’une exposition qui a lieu à Samadet. On a la chance de travailler avec le Musée de la Faïence et des Arts de la table, donc on imagine qu’on va découvrir un tas d’objets qui nous servent à prendre des repas. C’est ce qu’on appelle la vaisselle : les assiettes, les verres, les couverts… Voilà, pour le mot kitchen ! Comme c’est un musée, on devrait faire un petit voyage à travers l’histoire des repas et découvrir des objets magnifiques et anciens.

Mais pourquoi bazar ? Qu’est-ce qui a bien pu venir venir tout chambouler dans la cuisine. Et bien, c’est un matériau. Adieu, belles assiettes en faïence, couteaux et fourchettes en argent. Finies les magnifiques tables dressées d’avant. Le plastique a envahi nos cuisines et nos cantines.C’est le grand bazar ! Du plastique, du plastique et encore du plastique ! Il y en a partout. Quels dégâts pour notre environnement.

“Kitchen bazar”, c’est également une oeuvre de Caroline Secq. Cette artiste va sur les plages des Landes pour ramasser les déchets qu’elle trouve. Et du plastique il y en a tellement… Alors, elle recycle joliment  tout ce bazar dans des tableaux qu’elle expose. Elle montre ainsi comment le plastique envahit et enlaidit nos plages et nos paysages naturels. C’est un vrai danger pour notre planète.

Voilà, nous savons ce que nous allons faire.
Montrer comment l’homme peut nuire à la planète en utilisant certains matériaux. Expliquer qu’il est important de produire moins de déchets comme le faisaient les hommes autrefois, avant la société de consommation. Dire qu’il est urgent de recycler nos déchets si l’on veut vivre dans un monde plus beau.