Tout le monde te le dira la course landaise n’existe pas sans l’ambiance des arènes. Il nous manque alors deux acteurs essentiels : les musiciens et bien sûr… le public.

Les musiciens

La course landaise ne se conçoit pas sans musique. La musique est là à tous les moments. Elle accompagne chaque exploit du spectacle. Cette musique des arènes est jouée par des bandas.

Dès l’ouverture de la course, les musiciens interprètent “la Cazérienne” pour le défilé de présentation des cuadrillas. Pendant tout le spectacle, des musiques entraînantes et des paso-dobles résonnent pour saluer les exploits de la piste.

Le répertoire musical des bandas est composé de morceaux traditionnels mais aussi de morceaux plus récents comme les reprises de Nadau que tout le monde adore. On parle de l’Immortelle ou de l’Encantada.

Le public

Que serait la course landaise sans son public. Ici, les passionnés sont appelés les coursayres. Ils suivent la temperada et se retrouvent dans les villes et les villages pour soutenir leur ganaderia préférée. Ils connaissent tout des coursières, des feintes des écarteurs, des exploits des sauteurs. Ils aiment ce sport et cette tradition.

Ils encouragent les hommes par des cris et des applaudissements mais peuvent aussi protester avec une bronca qui remplit l’arène de sifflets ,
C’est grâce à ce public sur les gradins que la course landaise existe.