Dans cet, article tu vas tout savoir sur les coursières.
Tu ne connais sans doute pas ce mot qui appartient au lexique de la course landaise. Alors devine. Une coursière participe à la course. Elle a quatre pattes et des cornes. Eh oui ! C’est une vache en gascon “ua vaca”. Mais cette bête est très spéciale. C’est une vache landaise élevée dans une ganaderia et destinée à combattre dans les arènes

Des vaches de combat

Les coursières sont des vaches de combat : il ne faut pas les confondre avec d’autres vaches que l’on élève dans les Landes comme les Limousines ou les Blondes d’Aquitaine. Les coursières sont les sœurs des taureaux de corridas. Elles appartiennent à la race bovine espagnole « toro de lidia », une race élevée pour les spectacles de tauromachie.
Les éleveurs landais, les ganaderos les achètent en général dans des élevages espagnols. Ensuite, elles sont élevées dans les Landes. Elles grandissent en semi-liberté dans les ganaderias.

 Comme tu peux le voir sur le dessin, les coursières ont des tampons ou bout des cornes. On dit que ses cornes sont emboulées.  C’est pour éviter les accidents graves lorsque les toreros reçoivent des coups de pointe. Les coursières portent aussi sur le frontal une tétière aux couleurs de leur ganaderia. 

  

Fiche d’identité

Classe : Mammifère et ruminant
Famille : Bovin
Embranchement : Vertébré
Race : Toro Lydia

Poids : entre 300 et 400 kg
Robe : noire, marron, variantes admises
Durée de vie : entre 20 et 25 ans
Cri : meuglement

Région d’origine : espagnols
Elevage : Ganaderias des Landes
Utilisation : Course landaise
Particularité : Pointes de ses cornes encapuchonnées avec du chatterton

La carrière des coursières

Les coursières sont respectées et entourées d’attention. Elles ont chacune un nom et elles portent les couleurs de leur ganaderia. Ce sont des bêtes musclées et vives que l’on sélectionne pour leur bravoure et leur noblesse. Les plus performantes d’entre elles sont appelées des « marraines ».
Ces bêtes sont magnifiques et dangereuses. Elles possèdent une paire de cornes impressionnante. Elles pèsent environ 400 kg. Et surtout, elles peuvent galoper jusque 40 km/h.

En général, une coursière sort pour la première fois dans l’arène à l’âge de trois ou quatre ans. On l’appelle alors une “nouvelle”. Pour ses premières sorties, la bête n’est pas encordées, c’est à dire que c’est une vache sans corde. Ensuite, elle poursuit sa carrière jusqu’à l’âge de treize ans environ. En dehors de la saison de courses, elle retourne dans sa ganaderia ou elle vit en semi-liberté avec les autres coursières.

Les vaches sont plus ou moins cotées selon leurs qualités au combat. Les plus grandes coursières peuvent concourir chaque année pour le trophée de la Corne d’Or, le 14 juillet à Nogaro.
Après leur carrière, les vaches landaises terminent leur vie dans les ganaderias où elle peuvent vivre plus de vingt ans.

Des coursières célèbres

Certaines coursières réalisent de longues carrières. Quand elles gagnent plusieurs fois la corne d’or, leur popularité dépasse parfois celle des toreros.

Pour commencer, voici Fédérale.

Fédérale a été une vraie star de la course landaise du siècle dernier. Cette coursière du ganadero Michel Agruna, est entrée dans l’histoire car elle remporté sept fois la corne d’or dans son combat face aux écarteurs. Elle est morte le 15 août 2004.
A Dax, une statue de Christian Maas nous montre fédérale dans la figure de l’”écart”.

Voici une autre légende Ibaneza.

Elle est morte en 2018 et le journal Sud-Ouest lui a rendu hommage en ces termes..

“Mort de la vache Ibaneza, qui a marqué l’histoire de la discipline Ibaneza, la coursière chère à Cathy Agruna, Corne d’or à sept reprises, est morte en milieu de semaine dernière au campo, à Aire-sur-l’Adour, dans sa ganaderia de l’Armagnacaise. Elle aura marqué de son galop puissant et dévastateur l’histoire de la course landaise. Avec sa disparition, c’est une page qui se tourne. Retrouvera-t-on un jour une vache de ce calibre ? Pas évident, compte tenu des nouveaux critères de sélection dans les élevages au-delà des Pyrénées.

Article de journal Sud-Ouest du 25/07/2018

C’est drôlement joli, une coursière !

La p’tite gazette de la classe

Vu, entendu ou imaginé.
C’est raconté par nos journalistes.

La belle coursière (1)

Aujourd’hui, je vais aux arènes de Mont de Marsan. Pour commencer, la belle coursière sort de sa loge. Elle a de longues cornes blanches avec des tampons. Elle a de grandes pattes musclées de couleur caramel. Et, il n’y a pas que ses pattes qui sont musclées, son corps l’est aussi. Et puis, son pelage à l’air d’une douceur ! Et sa queue est si longue ! Elle est d’une beauté impressionnante. J’ai oublié de dire qu’elle s’appelle Ibiza

 Publié par Baptiste (CM1), le 222/03/2019

La COURSIèRE

Elle est magnifique. Elle est tellement belle qu’elle m’éblouit ! Je ne peux pas quitter cette coursière des yeux. Vous savez pourquoi elle est si jolie ? C’est parce que ses cornes sont grandes, que ses yeux sont brillants quand elle me regarde. Ses pattes sont belles et elles lui servent à galoper comme une licorne. Sa queue est toute propre. En plus, sa robe est toute douce. Et puis, elle est grande. C’est une bête bien réactive.  Mais en plus, avec le soleil,  ses boucles d’oreilles brillent. Elle est courageuse et méchante. Et surtout, elle est talentueuse.

 Publié par Séléna (CM1), le 21/03/2019

La BELLE COURSIèRE (2)

Il y a une belle coursière. Elle a des cornes avec des tampons au bout. Elle est musclée et grosse. Sa robe est magnifique. Ses yeux sont verts. Elle a de belles oreilles et un regard méchant. En fait, elle est parfaite. Elle doit être douce à caresser. J’adore la course landaise et cette coursière !

 Publié par Lily G (CM1), le 26/03/2019

La BELLE COURSIèRE (3)

La coursière a du courage et elle est méchante. Ses cornes brillent comme des étoiles et ses tampons sont bien faits. Ses oreilles sont jolies. Elle a un corps bien musclé. Son pelage est doux et sa queue n’a pas de gros noeuds. Ses pattes sont bien propres.

 Publié par Jennifer (CM1), le 26/03/2019

UNE COURSIèRE ORIGINALE

La coursière sort de sa loge. Ses yeux bleus sont magnifiques. Sa queue est longue. Ses sabots brillent au soleil. Ses pattes sont bien propres. Elle a une crinière rose. Au bout de ses cornes, il y a des petits tampons. Elle s’appelle Lilou. Ses muscles sont énormes. Son regard est méchant, mais elle ne fait jamais mal à l’écarteur.

 Publié par Lola (CM1), le 26/03/2019

TROP BELLE !

La coursière est trop belle. Les tampons brillent un peu au bout de ses cornes. Elle est très musclée. Sa robe noire lui va à merveille. Sa queue est touffue. Ses pattes sont magnifiques et quand elle court, on a l’impression qu’elle disparait tellement elle démarre vite. Je ne connais pas son nom mais moi je l’appelle Sty. 

 Publié par Morgane (CM1), le 26/03/2019

Une coursière magnifique

Dans l’arène, il y a une coursière marron. Elle est méchante mais elle est courageuse. Elle a les yeux qui brillent. Au bout de ses cornes, elle porte des tampons. Oh la la ! Comme elle est musclée et comme ses pattes sont longues ! Sa queue bouge dans tous les sens. Elle est vraiment magnifique. 

 Publié par Sterenn (CM1), le 26/03/2019

La coursière

Aujourd’hui, je vais à une course landaise et je vois une coursière.  Elle a une robe blanche et marron j Elle a des cornes étincelantes. Elle est musclée et méchante. Elle est vraiment magnifique. 

 Publié par Sarah (CM1), le 26/03/2019

Quelle belle coursière !

La coursière est blanche et marron. Ses cornes sont emboulées. Sa queue est poilue. Ses yeux sont bleus. Elle est très musclée et bien grande. C’est un bête de combat. Elle porte une tétière violette et blanche. Quelle belle coursière ! 

 Publié par Aurégan (CM1), le 26/03/2019

Bien mignonne

Je suis à une course landaise. Il y a une très belle coursière ! Ses cornes sont brillantes comme le soleil et son poil est luisant. ses yeux sont vifs. Contrairement à d’autres vaches, sa queue n’a pas de gros nœuds. Elle est bien mignonne, mais son expression me fait un peu peur.

 Publié par Lily D (CM1), le 26/03/2019

La BELLE COURSIèRE À LA GANADERIA

Aujourd’hui, je vais aller voir une coursière dans une ganaderia. Celui qui s’occupe d’elle son entraîneur, m’a parlé d’elle. Il m’a dit qu’elle était robuste et très agressive. Je ne le croyais pas trop.
“Tu n’as pas l’air convaincu”, m’a-t-il dit.
“C’est normal… Elle est trop gentille et calme.” ai-je répondu.
“Tu vas voir quand on la provoque!” a -t-il rajouté.
Alors, il a sorti la coursière et un écarteur l’a appelée. Elle a foncé comme une bête. Ce qui est un peu normal! Alors j’ai dit: “je suis convaincu !”
“”Regarde la vitesse à laquelle elle court!” a renchéri l’entraîneur.
“Oui, il faut dire que j’en suis resté bouche bée!”
Nous avons continué à parler un peu.
“Mais, elle s’appelle comment?” ai-je enchaîné.
“Elle s’appelle Violenta! C’est un nom peu commun, mais elle le porte bien, non?” a-t-il dit encore.
“Elle a des cornes en or?” ai-je demandé.
“Mais, non! On lui a peintes en doré quand elle a gagné la Corne d’or et parce qu’elle est très noble aussi.” a répondu mon compagnon.

 Publié par Elliot

Une coursière parfaite

Dans l’arène, je vois rentrer une belle coursière. Elle est terrible :  des cornes étincelantes, un corps parfait et un regard méchant. Elles est musclée. Elle porte une têtière violette et blanche. Apparemment, elle a eu plusieurs fois la corne d’or. Et, si elle fait tomber une personne à terre, elle ne l’attaque plus. Elle lui lance juste un regard. Elle est noble. Elle est parfaite ! J’espère la revoir cette belle coursière.

 Publié par Gabriel (CM2), le 21/03/2019

Une coursière nommée Charlotte

Il y a une coursière qui s’appelle Charlotte. Elle porte les couleurs “violet et blanc”. Les cornes pointues, des tampons noirs avec du chatterton brillant, la queue terreuse, les oreilles qui portent des boucles et les pattes musclées, voilà elle est parfaite ! Sa qualité,  c’est qu’elle court très, très vite. En plus, quand elle met son adversaire à terre, elle s’arrête devant lui. Formidable!

 Publié par Baptiste (CM2), le 21/03/2019

Une coursière magnifique

Elle court très vite et elle fonce toujours la tête baissée. Elle s’appelle Amandine. cette coursière est magnifique avec son poil soyeux et sa longue queue. En plus, elle a de grandes cornes avec des tampons au bout et des yeux luisants. Elle est très méchante dans l’arène mais très brave dans la ganadaria. Elle a vraiment tout.  C’est une vache teigneuse, noble et brillante.

 Publié par Sarah (CM2), le 21/03/2019

Une Belle coursière

Comme elle est belle ! Elle a un pelage couleur caramel, de grandes cornes étincelantes et très impressionnantes et une queue touffue. avec ses pattes musclées, elle est plus rapide que l’éclair. Elle est d’une grande méchanceté dans l’arène. Elle vient de la ganaderia Dussau. Devinez comment elle s’appelle ? ROULEMENT DE TAMBOUR. Laura ! Et oui, comme moi.

 Publié par Laura (CM2), le 21/03/2019

Une coursière nommée Gabriella

Elle court très vite et elle fait de belles attaques. Elle est méchante dans l’arène. Elle a de belles oreilles et même une boucle d’oreille. Elle a des yeux noirs et de très belles cornes blanches qui sont emboulées. Sa robe est noire comme ses sabots  et sa queue est touffue. Elle est musclée. La coursière s’appelle Gabriella et elle est née le sept avril deux-mille sept.  Elle a gagné trois fois la “corne d’or”.

 Publié par Louca (CM2), le 21/03/2019

la Belle Agrésia

La coursière est magnifique. elle a une robe noire et un corps musclé. Elle a des tampons au bout des cornes. Elles est très agressive dans l’arène. On la surnomme Agrésia.

 Publié par Dalila (CM2), le 21/03/2019

une bonne coursière

Pour moi, une bonne coursière, c’est une vache qui s’arrête dès qu’elle a mis son adversaire à terre. Celle qui est dans l’arène, c’est exactement ce qu’elle fait. J’adore sa tétière, elle lui va trop bien. Et puis, son pelage soyeux avec ses cornes blanches, c’est magnifique.

 Publié par Charlotte (CM2), le 21/03/2019

la coursière

Je vais voir une course landaise aux arènes. la première vache est une très belle coursière. Sa robe est marron avec des taches blanches. Elle a un regard féroce et elle est très costaud.

 Publié par léa (CM2), le 21/03/2019

Bella

La coursière est superbe. Elle s’appelle Bella, cette magnifique bête. Avec sa robe noire , ses tampons biens mis au bout de ses cornes brillantes, sa queue bien propre, ses pattes musclées. En fin, elle est splendide.

 Publié par Louane (CM2), le 21/03/2019