La course landaise est un sport et une tradition qu’on pratique uniquement chez nous et depuis très, très longtemps. Nous sommes contents de participer au projet “course landaise et culture gasconne”.

La course landaise est un sport officiel.

La course landaise est un sport officiel depuis 1973. Il est organisé et géré par une fédération sportive qui a été créée en 1953 et qui s’appelle la FFCL (Fédération française de la Course landaise).

La course landaise est un art taurin.

La course landaise est une des quatre formes de tauromachie pratiquées dans le monde.
Elle se pratique avec des femelles (vaches landaises) et non avec des taureaux. 
Il n’y a pas de mise à mort de l’animal, ni au cours de la course ni après.
Dans ce sport, les toreros doivent soit provoquer la coursière et à l’esquiver adroitement, soit sauter par-dessus la coursière quand elle arrive vers eux au galop. Les premiers artistes sont les écarteurs et les deuxièmes sont les sauteurs.

La course landaise est une tradition ancestrale

La course landaise se pratique surtout dans le département des Landes, et dans la moitié ouest du Gers.

La passion des Gascons pour les courses de vaches est une longue histoire.
Déjà au Moyen-âge, des hommes de la région, très courageux affrontaient des vaches lors des jeux de village. Ils voulaient  ainsi montrer leur bravoure. Pendant des siècles, beaucoup ont essayé d’interdire cette pratique : l’Eglise, Louis XIV et même Napoléon ! Mais ils n’y sont jamais parvenus : la course landaise a survécu.
Aujourd’hui, les courses landaises sont autorisées et elles sont à l’honneur lors des fêtes de villes ou des villages. Chez nous, les coursayres, les passionnés de course landaise, sont nombreux.